Annick Duchet

Lettre ouverte de Raoul à Annick Duchet
“Angélique Tiago”

lundi 26 août 2019,

Bonjour Angélique,

Il y a un certain temps maintenant, je t'ai invité à sortir avec moi alors que tu étais à peine une collègue. J'avais les meilleurs intentions à ton égard, aucuns préjugés, rien ! Si ce n'est une attirance envers toi qui était saine et équilibrée et ne demandais que de le ressentir, non se méfier, et dire quelque chose afin que ce soit clair et bien définit. Je ne voulais qu'apprendre à te connaître et voir si tu étais à la hauteur.
Je vais raconter cette histoire aux lecteurs et lectrices car elle vaut la peine de voir qui tu es réellement et dans quel domaine professionnel tu évolues qui m'a coûté très cher juste parce que j'avais à coeur de te montrer de quoi j'étais fait, te prouver ce dont tu as dénigrer depuis le début et non te faire du mal comme beaucoup l'ont interprété comme tel alors que c'était faux et tu le sais très bien puisque tu couvrais Julia Santoro qui m'a fait viré pour de fausses accusations de harcèlement moral et en faisant valoir tes droits de la femme pour harcèlement comme prétexte tout en protégeant tes chefs, Ludovic Capron, Adélaide Osterman de leur incompétences à prévenir ce genre de risques dû à une fatigue extrême et tu les as laissé te manipuler pour ta carrière, obtenir de l'argent et non défendre tes droits ! Tu es ce qu'il y a de pire si on peut réellement parler d'une femme digne de ce nom, féministe proche de la misandrie, du fascisme et ce qu'il y a de plus infâme c'est que ce tu as laissé faire pour t'enrichir et me détruire sournoisement et sadiquement et infiniment mieux que je n'aurais pu le faire en réalité. En n'osant dire quoi que ce soit, tu t'es rendu coupable de discrimination, favoritisme, délation calomnieuse...en plus d'être la plus moche et je ne parle pas de ton physique. Atteindre ce niveau de connerie, ce n'est pas humain, y compris pour des femmes. Et je reste objectif en disant cela.

Voilà comment les faits se sont déroulés, j'ai intégré En Mars 2016 après quelques mois passés en tant que prestataires de services sans lesquels ou sans intérimaires ces branleurs n'arriveraient pas à avancer, les équipes du Groupe Safran Aircraft Engines à Villaroche. J'étais très fier et enthousiaste d'en faire partie pour la passion que le domaine suscite pour moi depuis longtemps et mon travail était reconnu et apprécié puisqu'on me poussait à postuler alors tout allait bien. Je le croyais, en tout cas !
Nous passons quelques rendez vous, quatre dont un chez elle à Villemoisson-Sur-Orge où elle habitait avec sa meilleure amie en colocation. Restaurants, bars...etc Et là où je ne souhaitais qu'apprendre à la connaître, après une soirée bien arrosée, elle s'en rappellera aussi, nous nous embrassons. Je dois bien avouer que j'étais plutôt surpris surtout quand je voyais qu'elle se méfiait sur mes intentions réelles.
Je ne suis pas trop extraverti, comme elle d'ailleurs, mais je savais qu'une personne comme elle avait énormément de bonnes choses en elle. J'ai commis mes erreurs, trop intimidé, fatigué car j'en faisais de trop au travail pour lui montrer ce que je ressentais pour elle, et je le ressens encore malgré ce que tout le monde en pense et qui risque d'en surprendre plus d'un ou plus d'une. Quelques erreurs mais rien qui ne justifiait ce qui va suivre parce que je n'ai pas sa vérité à part des prétextes, des faux-semblants, des apparences trompeuses, des mensonges...pour tout ce qu'elle a fait dans mon dos et ne l'avouera jamais tout en se protégeant de ce qu'elle et les autres ont fait en interprétant mon état avec du harcèlement moral !
Nous étions au bâtiment 60, plate-forme logistique de pièces aéronautique. Je n'étais qu'intérimaire mais j'étais un des premiers et vais de la motivation à revendre. En Juin 2016, arriva, Julia Santoro (5 Rue des Marnières à Andrezelle), Kevin Griewlsczac, pour la première, sa mère travaillais à Evry pour le groupe Safran dans la gestion de patrimoine et un Oncle aussi sur le site et était la première femme dans l'équipe, elle avait de bonnes aptitudes surtout au niveau informatique, le deuxième était un gamer dégénéré et débile, un ami d'enfance de Julia, fan d'airsoft qui travaillait comme manager à McDo et pistonné. Je me retrouvais, contraint et forcé de former ce petit monde et nous avions une bonne complicité avec Julia, on parlait pas mal entre nous ! Rien de plus.
Pendant ce temps là, je ne pensais qu'à Angélique qui n'en avait rien à foutre de moi, de mon état de fatigue ou des sentiments que lui vouais, rien d'étonnant quand on la connaît vraiment. Il faut dire qu'elle 30 ans depuis le 31/07/19 et que nous avons 11 ans d'écart.

Nous étions assez proche et ces chefs nommés un peu plus haut m'avait dans leur viseur parce que je commençais à montrer des signes d'irritabilité, face à la charge de travail, mon investissement que personne n'a pris en compte, bien sûr ! La fatigue me tenait, me rattrapait même si je le disais aux autres et rien n'a été fait pour prévenir ce qui suit.
Tout a commencé à s'envenimer quand je m'apercevais à travers d'autres et leurs remarques, en parlant de Julia : "C'est ta copine ?" Elle me suivait partout et montrait un intérêt tout autre que celui d'une collègue. Pour autant je n'y prêtais pas attention malgré ses tentatives de bousculades, de regards... Puis j'ai décidé de garder le silence et de ne plus lui parler car elle jouait à un jeu malsain et pervers. La seule personne envers qui j'avais décidé de briser la barrière entre collègue, c'est Angélique. Qu'elle ne considère absolument pas pour le risque que j'ai pris envers elle seulement.

S'en est suivi, un mois de silence entre moi et Julia ou cette dernière et son ami Kevin, véhiculaient des rumeurs sur mon compte mais je ne le savais pas car tout le monde se tait, ne dis rien et ne fait rien !
Je décide de briser ce silence car je ne savais plus trop comment réagir face à de la fierté mal placée donc je décide lui envoyé un message pour lui demandé d'y mettre un terme et qu'on s'explique franchement et de là, on aurait garder nos distances...Il faut savoir qu'elle avait 23 ans et était très privilégiée par ces chefs qui la favorisait en la faisant passé d'un poste à un autre et les autres bizarrement n'évoluaient pas ou très peu. Angélique a également sa mère qui travaille à Safran Corbeil-Essonnes. Nous arrivons enfin au moment des explications et là, à part des mensonges et des moqueries déplacées à mon égard alors qu'elle était dans son tort n'est pas passé du tout malgré mes excuses pour mon comportement qu'elle qualifiait d'immature alors que c'est elle la plus vicieuse, perfide...qui soit. J'ai fais comme-ci tout allait bien et le lendemain, elle revient en croyant que tout était revenu à la normale. Et là je l'envoie chier devant tout le monde sans savoir que ça allait m'atteindre car la fatigue, les événements, les gens malgré mon envie de l'éviter et j'ai évoqué à plusieurs reprises mon changement d'équipe à deux reprises mais le Pilote de Flux Gilles Mora, s'était rangé du côté de Julia et n'avait rien transmit ou l'avais fait et et rien ! Résultat un mois après, pétage de plomb sur elle. Mes émotions étaient trop fortes à voir que malgré mes efforts à dialoguer, à l'éviter alors j'ai dénoncé ouvertement ce favoritisme affiché mais les biens pensants, celles et ceux qui interprètent mieux que les autres sans jamais vérifier quoi que ce soit afin d'être égaux en droit, face au travail...n'ont retenu que je l'ai seulement traité de conne. Ce qui est vrai et en même temps un millième de ce qu'elle est.

Donc à la suite de cela, convoqué par ce chef incompétent et qui essaya de me faire croire qu'il n'était au courant de rien en prenant à témoin, une personne qui a tout vu et était au courant de tout, en plus d'être son ami et celui de Kevin ! Et en me privant de mon travail, de ma passion...de tout ! Il décida de mettre un terme à mon contrat. On pourrait croire que c'est normal mais ça ne l'ai pas. De même que le fait que j'en ai près les femmes alors que c'est faux. Ou encore que parce qu'on travaille près de 50 heures par semaines pendant des mois sans faire de lien ? Et en faisant un amalgame douteux et calomnieux de harcèlement moral. Les pressions sournoises et leurs méthodes de management à dire aux nouveaux, méfie toi d'un tel, il ne va pas rester...! Ne parle pas de trop avec un tel, ça risquerai de nuire à ton embauche !

Je passe finalement dans l'équipe d'Angélique qui ne dit toujours rien, ne fait jamais rien mais voit et sait parfaitement ce qui se passe. Je ne voulais pas qu'elle intervienne pour moi. Je n'ai jamais eu le moindre geste déplacé ou parole envers elle avant ces événements. J'espérais juste un mot ou un geste de sa part. Rien ! Juste un message à la con pour dire je suis désolé pour toi ! Insuffisant étant donné ce que je lui vouais...bref ! Aucune importance étant donné ce qu'elle en a fait ensuite alors que je ne voulais connaître que ce qu'elle en pensait ou ce qu'elle avait entendu après ça ! Rien d'autre.
Je continuais à travaillé pendant deux semaines après dans un état de nerfs où tout celles et ceux à qui je disais bonjour le matin, ne le faisaient plus, sans compter les pressions à côté de mon poste des mêmes connards qui ont laissé faire. Après je suis partis et me suis mis en arrêt maladie car travaillé comme ça alors que je faisais mon maximum pour maintenir les choses, les arranger, travailler dans une bonne ambiance, et être pris pour ce que je n'étais pas devenait insupportable. Je n'ai pu prévenir personne ou alerter Adecco qui répondait aux abonnés absent pour savoir ce qui s'était passé réellement, avoir des réponses dans ce genre de cas, n'est pas de trop. Donc ils ont racontés ce qu'ils voulaient, font ce qu'ils veulent au détriment du droit du travail, dénonciation calomnieuse, favoritisme, discrimination mais ils n'ont pas déposé une plainte. J'ai mis des mois à m'en remettre mais ça tout le monde s'en fou. Pourquoi ? Parce que tout le monde juge sans demander, sans savoir et en se disant c'est bien fait pour sa gueule alors qu'Angélique, elle-même, déblatérais sur moi et nos rendez-vous en milieu professionnel et surtout quand je n'étais plus là. C'est sûrement pour ça qu'elle n'a jamais eu le cran de venir me voir après cela, pour se cacher sur un site protégé, se réfugié derrière la loi ou chez elle. (9 rue de Monthléry 91240 Saint-Michel Sur Orge) N'hésitez pas à lui dire ce que vous en pensez en bien ou en mal vis à vis de moi ou d'elle. Moi j'ai reconnu mes torts mais depuis le début, elle m'a fait beaucoup de mal et ceux pour qui elle travaille encore plus et si ça avait pu être réellement éviter, tout ça ne serai jamais arrivé.

Depuis cela je n'arrivais plus à travailler normalement, et je ne comprenais pas pourquoi ? J'avais cette image en toile de fond et avoir quelque réponses auraient apaiser tout cela mais rien de tous les acteurs en présence. Entre temps j'envoyais des messages à Angélique pour lui montrer que je pensais à elle mais mes réactions ont été un peu trop vives alors que je ne voulais pas mais ne comprenais pas pourquoi ce refus face à un si petit effort qui était de dire. On ne m'avait pas laissé la chance de me défendre, de pouvoir prouver quoi que ce soit alors rien à craindre pour elle, ni pour sa sécurité et encore moins pour ce que je voulais faire pour elle. ça n'a pas pesé bien lourd.

Pour finir après avoir fait mes excuses envers une femme que j'aimais énormément et qui a cru les mêmes enculés qui ont fait ça. J'ai finit par pété un câble et développé une névrose d'angoisse qui n'a pas été pris en compte alors que tout le monde le savait et que je pouvais pas l'empêcher d'apparaître, ni m'en débarrasser, que ce soit par la police, où je n'ai eu que des femmes en face de moi et pas les meilleures, des féministes essentiellement, ni les avocats qui ne sont que des rapaces pour tout ce qu'ils ne vérifient pas. Ou encore la justice car après 36 heures de garde à vue, traité comme un chien pour ce que j'ai voulu éviter jusqu'au bout et rien n'a été pris en compte, et reconnu coupable de harcèlement envers elle. Beaucoup pourrait pensé que je n'ai que ce que je mérite et même si je n'ai jamais voulu lui faire du mal, je pense lui en avoir fait mais mon idée première reste qu'elle ne l'a fait que pour l'argent (7000 euros) 12 mois de prison avec sursis tout en s'acharnant encore aujourd'hui et en se servant des témoignages et avec la présence des mêmes personnes qui ont véhiculé ces rumeurs Julia Santoro qui avait elle aussi porté plainte, je ne le savais pas, pour avoir essayé de rentré en contact avec elle pour obtenir des réponses après deux coup de fil et lui montré mon mécontentement de la situation.

Voilà comment ces femmes font valoir leurs droits au nom de l'ambition, de l'argent et en détruisant mieux que je n'aurais jamais le faire quelqu'un même si il a tout fait pour l'éviter et qu'on ne lui a laissé aucune chance de quoi que ce soit. Il y aurait encore beaucoup à dire et je serai prêt à élever le débat, ouvertement et sans tabou sauf que les personnes qui liront ceci se diront c'est histoire de dingue, qu'ils vont penser dans leur barbe sournoisement parce qu'on juge trop facilement dans ce Pays, les rumeurs... j'ai été jugé mille fois avant de passer devant le tribunal par cette seule mentalité pourrie au lieu de donner un avis constructif mais si l'envie vous prenait de vouloir le faire. Allez leur en parler directement, elles se cachent de tout ça parce que ce qu'elles ont fait en dehors de mes erreurs que j'assume est tout ce qu'elles ou d'autres n'aimeraient pas être victime. Je ne suis pas jaloux ou envieux de ce qu'elles sont mais ça s'est passé comme ça et le meilleur c'est qu'une autre personne qui avait voulu savoir ce qui s'était passé et avait lui aussi des chefs dans le collimateur s'est fait remercier pour le même motif que moi, coincidence étrange ? Si vous avez des avis ou retour d'expériences de ce genre d’événement ou connaissez des personnes qui comme moi ont souffert et en souffriront car c'est très lourd de conséquences. Et elles n'ont pas hésité à deux fois. Ce qui vous laissera toute l'attitude d'être objectif. En ce qui me concerne, je ne travaillais pas avec autant d'acharnement pour en arriver là mais tout les acteurs de cette sordide histoire, l'ont bien voulu sans chercher à comprendre ou voir le mal qu'une telle situation peut engendrer.

Auteur: Raoul

Annick Duchet, 2 lettres ouvertes, 114 lectures

26 commentaires sur cette lettre à Annick Duchet
  1. Je tiens à rassurer celles et ceux qui liront ceci et se dire que je suis pas un dingue ou de quoi cette histoire a l'air. Regardez ce qu'est la névrose et quelle genre de personne avant de juger bêtement et sans vérifier ou s'informer sinon ça se rapproche plus de la débilité mentale et ça ! C'est typiquement Français cet état d'esprit inculte et fier de l'être.
    Contrairement à la mauvaise interprétation générale, je ne lui ai jamais voulu aucun mal, c'était l'inverse. ça n'a jamais été du harcèlement névrotique, jamais ! Elle connaissait mon adresse, mes numéros de téléphones, je ne me suis pas caché, au contraire, j'ai été d'une extrême honnêteté plus envers elle qu'aucune autre mais elle a préféré écouté celles et ceux qui sont autour d'elle, les mêmes qui ont laissé faire. On ne m'a pas laissé de réel occasion de me défendre même mon propre avocat et depuis le début et si la police, la justice ou les responsables de Safran, Adecco avait fait leur travail ou si elle était venu me voir ce que je lui demandais depuis le début, rien de tout ça ne serait arrivé mais tout le monde reste assis sur son cul en ayant cette vue égoïste quand moi je vois l'inverse. En France, on attend toujours que le pire arrive pour faire quelque chose. On voit le mal partout, on se méfie de tout et tout le monde. Moi je vois ça autrement, derrière toute souffrance se cache un bien. Je fais ce qu'il faut pour me soigner et je cherchais à mettre un nom sur ce mal qui est ressorti, là-bas, avec la fatigue et les événements. Je lui avais promis au moins au nom de ce que j'ai ressenti pour elle et qui est et sera toujours réel pour moi. Ce n'est pas important car je ne peux plus travailler, me lier à une femme comme je le souhaiterai à cause de ce qui s'est passé. Et c'était ma seule et unique ambition en dehors du fait de se donner les moyens d'y parvenir par le travail. De même qu'on a affirmé que je pouvais la suivre, lui faire du mal alors que depuis le début, je n'en ai jamais éprouvé le besoin. Le fait de connaître son adresse ne changera rien. Je ne vais jamais où on a n'a pas envie de me voir. J'aurai aimé qu'elle me laisse une chance de pouvoir lui prouver et de lui montré qui j'aurais pu être pour elle mais elle a laissé faire alors que si elle avait cru en moi comme je le faisais pour elle. Elle aurait compris que je ne lui voulais aucun mal et ne lui imposait rien qu'elle ne veuille ! Ce que je voulais dans le fond, juste savoir ce qu'elle en pensait, ce qu'elle avait entendu sur moi,... Qu'y-a-t-il de possible quand on laisse la mauvaise interprétation d'un fait dégénérer à ce point alors que j'ai fait mon possible pour l'empêcher ? Pour reconstruire quoi après ça ? Si je pouvais je lui expliquerai tout ça afin qu'elle comprenne, pour elle, rien que pour elle ! Moi je ne compte plus, je n'existe plus parce qu'elle n'a vu que ça en moi ! Le reste, je vous l'épargne. Pas de happy-end, ça n'existe pas.

    Il y a 23 jours, par Raoul
  2. Elle a simplement partagé ça avec les autres et continue de raconter ce que je lui ai dit, destiné à elle seulement pour s'en servir contre moi et obtenir une vengeance injustifiée et de l'argent en mandatant la police...pour ce qu'elle ne voulait surtout pas dire car elle en est incapable tant que ça sert ses intérêts, son ambition et protéger ceux qui m'ont fait ça et qui l'emploie et se servir de mes idées au travail pour elle. Pour couronner le tout, un article a été rédigé pour afficher clairement la médiocrité, la vanité, la cupidité de cette justice morbide et incompétente, minable...Je ne défendrai plus cette société et ses valeurs faussement inculqués qui ne sont que des mensonges. Désormais, je déterminerai ce que je vaux et ne laisserai plus personne le faire à ma place car trop subjectif et pratique pour les nombreux(ses) cons(connes) qui peuplent ce Pays d'hypocrites, moralisateur qui dénigrent la différence qu'elle soit la mienne ou celles des autres. Un message pour tous les minables qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas et ne seront jamais, des personnes qui créer du rêve, qui risquent leur paire de couilles pour un idéal et ne seront que des moutons stupides par manque d'intelligence et d'audace. Heureusement qu'ils peuvent se payer des téléphones avec intelligence artificielle...! Comme c'est le cas pour ce genre de femmes sans généraliser. Je ne manque pas de discernement et ne suis pas un misogyne. Je défend les valeurs des femmes et ce qu'elles nous apportent chaque jour. Sans elle nous ne serions rien et sans nous elles ne seraient rien non plus. Si on devait parler d'égalité au lieu d'une rivalité idiote entre hommes et femmes, on commencerai par ça. Les lois à ce sujet faites par des féministes qui s'apparente fortement à du fascisme, comme celle que Schiappa créent plus d'écart social au point où on n'ose même plus s'adresser à une femme dans la rue sans craindre qu'elle crie au harcèlement. Il est là le vrai problème, selon moi !
    Le plus gros mensonge de cette fausse république est de nous faire croire que nous sommes libres de nos choix, de nos actes quand en réalité cette dictature moderne érige des murs qu'on ne voit même plus mais sont bien là. Réfléchissez-y et regardez avec de meilleurs yeux.

    Il y a 23 jours, par Raoul
  3. Elle a juste décidé de détruire ma vie pour de l'argent. Comment considérez-vous ce genre de femmes ? Alors que je considère les femmes comme un bienfait et que ce qu'on a pas voulu prendre en compte à mon sujet pour démontrer le pire et enfoncer quelqu'un qui a voulu dénoncer les méthodes plus que douteuses de Safran et managériales qui vont à l'encontre des droits du travail, de l'égalité et de la liberté d'expression même si j'ai des torts que j'ai reconnu et la juge car je n'ai eu que des femmes en face de moi, était très subjective, partiale et empreinte de préjugés. Qui est allé chercher ça alors que je l'avais écrit car il n'y avait que du mauvais bien au contraire. C'était essentiellement tourner vers elle et non l'inverse. Elle s'en ai servit juste pour foutre une vie en l'air, par plaisir ou sadisme. Après ça comment défendre ce système pourri ? Comment défendre les femmes qui font cela quand moi même n'ai jamais rien eu contre elles ? Elles prennent du plaisir à plonger des hommes dans un cauchemar ! Et elles s'en foutent, bien sûr ! Tant que ça leurs profitent. Il y aurait encore beaucoup à dire et rien à la fois puisque tout ce pourquoi je me battais, ma motivation alors que je n'étais pas ce qu'ils ont dit de moi, mon ambition c'était elle et c'est resté et ne supportais l'idée qu'elle pense ça de moi, qu'elle écoute celles et ceux qui m'ont fait passé pour ce que je n'étais pas, ne suis pas et ne serai jamais. Donc si vous avez envie, besoin de leur dire quoi que ce soit, vous verrez qu'elles garderont le silence alors qu'elles ont plus à se reprocher que moi car mon action, mes dires étaient justifiés, fondamentaux, désespérés certes et juste. Je réagis pas sans raisons valables et les valeurs que je défend le sont encore plus. Mais ça personne ne veut le savoir ou le comprendre, le démontré car ce que la justice a fait ainsi que tous ces acteurs et bien avant cela à Safran, ne voulaient que détruire au nom de leurs erreurs bien cachées, leur incompétences pour jeter le discrédit sur quelqu'un qui n'a jamais voulu de mal à qui que ce soit en lui mettant tout sur le dos en sachant que rien ne serait vérifier sur un site protégé. Plus facile, plus simple alors que j'avais beaucoup à faire et m'en donnais les moyens et avec les autres, hommes ou femmes, et par le travail. Je sais parfaitement que personne ne réagira, dans ce genre de situation, je suis tout seul, plus seul encore que je l'étais déjà bien assez et Angélique le savait parfaitement et elle a fait ça ! Je n'ai que ce que je mérite pour tous les bien-pensants, les féministes...tout qui croient sans savoir, sans demander, sans vérifier avant de parler, de juger et de montrer du doigt. Dormez sur vos deux oreilles. On vit dans un monde parfait comme toute les personnes à qui j'ai eu à faire.

    Il y a 18 jours, par Raoul
  4. Vous vous demandez comment j'ai eu son adresse ? Je ne l'ai pas cherché car je sais qu'elle se cache de tout les merdes qu'elle génère par son inaction ou son silence. Si elle a gagné ce procès c'est surtout parce que je ne me suis pas caché vis à vis d'elle, tout simplement ce qui lui a grandement facilité la tâche, elle avait le choix pourtant de le faire ou pas. Tout ça n'aurait jamais dû aller jusque là mais quand je pense à ce Brigadier Renard Elodie, que j'ai traité de frustrées, sadique et rigide qui n'a fait qu'alimenter ce mal être pour me mettre un outrage et se protéger ensuite, voilà comment ses femmes assument leurs actions. Je les plains plus qu'autre choses car leur parano va les poursuivre sans fin en pensant avoir rendu justice ou avoir pourrie la vie de quelqu'un qui n'a rien fait à part essayer de faire entendre raison à une femme que j'aime alors qu'elle n'a eu de cesse de me prouver le contraire et répondre uniquement par procès-verbal, en diligentant la pire vermine qui soit, celles et ceux qui composent notre système judiciaire. Angélique avait plus de préjugés sur l'âge que moi je ne pouvais en avoir sur ses origines et ma réponse même disproportionnée et trop envahissante à lui démontrer que j'étais pas un harceleur malgré une certaine colère qui reprenait le dessus à certains moment n'était pas injustifiée, loin de là, mais ne se serait jamais exprimé si elle n'avait pas été si méfiante envers moi et en aucun cas je ne lui aurait fait du mal mais elle a voulu en arriver là en ne démontrant que des mensonges et en jouant sur le fait que c'est une femme en dépression, qu'elle avait peur d'être suivi alors qu'elle rentre sa voiture sur le site ou qu'elle avait simplement peur pour sa vie. Ce qui a toujours été faux et elle le sait. La réponse à cette question : les conneries des uns et des autres, leurs erreurs, froissement d'égo de son avocat quant à me pourrir la vie à tout prix. Heureusement pour elle que je ne suis pas un psychopathe sinon son nom s'ajouterai à la longue liste des féminicides en France...
    Maintenant jugé plutôt (dans votre coin) : Il y a beaucoup de mensonges dans cet article comme celui qui m'a approché en se faisant passé pour un ancien de la Snecma et qui a pondu cet article et sans compter sur des provocations indirecte venant d'elle ou de ses collègues surtout quand je parlais de suicide sur mon téléphone...on oublie de le dire mais c'est elle la victime à n'en pas douter !?

    https://actu.fr/ile-de-france/reau_77384/seine-marne-prison-sursis-un-harcelement-feroce-chez-safran_23026516.html

    Il y a 16 jours, par Raoul
  5. Je n'expose pas ça avec fierté ni arrogance ou autre, je n'ai pas eu le choix d'essayer de lui montrer qui j'étais réellement, non par le harcèlement qui est inutile en soi mais de démontré tout ce qui n'a pas été mis en valeur dans cette sordide histoire qui n'avait qu'un but, dénoncé les pratiques de Safran et de certaines de ces femmes qui se disent victimes et a quel point je tenais à elle puisqu'elle n'a pas eu le courage de venir me voir et d'essayer de lui dire. La première (Julia Santoro) m'a privée de ma passion en affichant un sourire de satisfaction à la fin du procès, la seconde m'a privée de tout le reste pour vouloir lui démontré combien j'étais de son côté et à quel point je tenais à elle. Alors vous en tirerez, par vous même les conclusions sur les mensonges, les erreurs des uns et des autres (Police, Justice, Avocats, Médias...), y compris les miennes. Pour avoir un véritable avis objectif et honnête puisque j'étais le méchant et que tout le monde m'a enfoncé en me privant de tout ce pourquoi je me battais. Maintenant je ne vois plus trop pourquoi se battre et se démener à travailler pour défendre les valeurs de ses femmes qui n'en ont finalement aucunes, ça mettra un point final à tout ce que j'étais et dont tout le monde se fou.

    Il y a 16 jours, par Raoul
  6. Voilà ce qui me décrit le mieux l'état dans lequel je suis et qui s'est déclenché là-bas !

    https://www.huffingtonpost.fr/2015/08/14/je-suis-nevrose-10-verites_n_7981042.html

    Il y a 16 jours, par Raoul
  7. Voilà ce qui me décrit le mieux et qui s'est déclenché là-bas ou ce que j'aurais pu être pour elle à quelque niveaux que ce soit sans jamais lui nuire !
    https://www.huffingtonpost.fr/2015/08/14/je-suis-nevrose-10-verites_n_7981042.html

    Il y a 16 jours, par Raoul
  8. Ce qui nourrit l'âme de tout être, c'est l'amour qu'accorde une femme à l'autre et à l'inverse également. C'est tout ce qui m'anime. Rien d'autre ! Le sien aurait été le plus beau à mes yeux, c'est la seule raison qui m'a poussé à faire ça en dépis des circonstances ! Ce que personne n'a compris même pas elle, que je sois qui je suis ou pas. Fin.

    Il y a 15 jours, par Raoul
  9. Le coeur a ses raisons que la raison ignore ! et elle est la plus belle raison d'entre elles malgré ce qu'elle ignore encore...et qui m'habite toujours. je n'y peux rien, c'est de sa faute ou la mienne, peu importe pour moi ! Au stade où on en est, je n'ai plus rien à perdre.

    Il y a 15 jours, par Raoul
  10. Je l'aime quelque soit ce qu'elle fait ou pense de moi et malgré les circonstances pour moi, c'est là et elle n'a qu'à venir le prendre si elle ose venir le chercher si elle est prête mais j'en soute fortement étant donné ces préjugés même si j'espère le contraire, qu'elle ait cette apparence qu'elle déteste alors a beaucoup de qualités que j'admirent et vouent ou portent par dessus tout pour vivre le meilleur de ce qu'elle est et le meilleur de ce que je suis, une histoire qui n'exitera que si elle y répond et j'y répondrai, pour elle ! Malgré ce qu'elle pense de moi et qui n'est pas si glorieux mais pas si mal en ce qui la concerne car je lui réserve le meilleur même si je ne suis pas parfait mais elle sera mon plus beau trésor si elle le veut et à l'heure actuelle et malgré les faits, je sais que non ! Je lui prouverai malgré tout.

    Il y a 15 jours, par Raoul
  11. Je ne suis rien sans elle et ne serai jamais rien si elle ne se donne pas la peine de dire ce qu'elle pense de moi sans vérifier par elle même comme je l'ai fait pour elle alors que bon nombre la considérait comme une débile ce qui est faux et elle m'a prouvé son courage lors du procès, j'aurais juste aimé qu'elle le fasse en face de moi et dans d'autres circonstances, en bien ou en mal, son avis m'importe plus que sur toute les autres. Malgré son opinion de moi et qu'elle n'a pas pris la peine de vérifier. Je n'ai jamais ressenti ça auparavant ni ne m'est ouvert à aucune autre femme avant alors je crois mériter au moins une réponse. Selon moi !

    Il y a 15 jours, par imé
  12. Voilà qu'elles ont été mes erreurs, d'avoir travaillé pendant 3 ans et demi sans prendre de vacances, de parler un peu trop de moi alors que j'avais accumulé trop de fatigue et ils/elles le savaient, d'avoir été destabilisé par l'attitude de Mlle Santoro qui a une attitude étrange quand elle est célibataire vis à vis d'un collègue ce que j'aurais aimé qu'elle avoue honnêtement et quand elle est revenu auprès de son ex, une merde apparemment plus con que la moyenne national, elle change soudainement d'attitude envers moi. Bizarre ! Elle ne vaut rien de toute façon. D'avoir cru dans les promesses fallacieuses de ses sous merdes alors que je m'investissais plus que d'autres envers l'équipe. Pour avoir droit à des rumeurs véhiculer par Mlle Santoro, Ce connard de polonais Grielwszac Kevin (Verneuil l'étang) et Mora gilles qui habite dans le Loiret, un incapable qui prend des douches en fin de journée sans gel douche, sans serviette, sans se sécher et en remettant ses fringues de la journée après...je vous laisse imaginé. Tout ça a été laissé faire exprès alors qu'il voyait bien que j'essayais de désamorcer une situation à tout prix sans que personne ne demande ou intervienne malgré les heures que je faisais et tout le reste.
    J'oubliais cette chère brigadier renard elodie, alors elle, je peux vous dire qu'une pute pareille ça ne se croise qu'une fois dans sa vie et encore comme Angélique qui croit valoir mieux en protégeant leur méthodes et en se faisant passé pour une victime alors qu'au mieux elle n'est merde putride issue d'une union consanguine et forcément illégitime pour réagir de cette manière et faire d'une vie qu'elle soit la mienne ou celle d'un autre, une lesbienne de première ordre et portugaise minable et sans imagination, rien ! Une daube (je rappelle à tout le monde que je n'ai pour autant aucun préjugés sur les orientations sexuelles ou origines de chacuns(es) mais quand on en vient à pourrir la vie à se point là et de le faire savoir à tout prix pourquoi se priver, vous en feriez autant) Elle a été ma plus belle erreur car c'est à cause de ce que j'ai ressenti pour elle que j'en suis arrivé là, rien d'autre et parce que je ne supportais pas l'idée que ça se soit passé de cette manière, en réduisant mes efforts à néant, en perdant son estime même si j'en ai plus grand chose à faire aujourd'hui et elle non plus, son argent, être propriétaire, bien protégé dans sa vie de merde en accord avec la loi, la justice qui la suit sans jamais vérifier quoi que ce soit et en bafouant mes droits ou ce que je suis, au passage. Rien que ça ! Elle savait beaucoup de choses sur moi parce que je l'ai bien voulu mais finira par le payer un jour, par forcément par moi. Je ne veux pas me rabaisser à son niveau ou reproduire sur d'autres femmes sa calamiteuse vision du monde qui l'entoure. C'était la première fois et ce sera la dernière aussi où j'inviterai une collègue de travail. Pour voir ce qu'elle en a fait pour éviter une simple conversation qui n'aurait pas changer son avenir sentimental ou autre et comment sa pitoyable manière de considérer les hommes même plus âgés qu'elle, je me doute bien que ça finira par la rattraper et lui revenir en pleine gueule et je l'espère avec une joie non dissimulée et y assister si j'en ai la chance pour la regarder droit dans les yeux sans rien dire mais qu'elle comprenne que ça fait quand tout te tombe dessus alors que tu n'y es que pour très peu de choses et en prendre plein la gueule en maudissant le monde entier et croyez moi, tôt ou tard, tout ce petit monde le paiera très cher. Elle plus que les autres... Alors elle peut se cacher, et avoir peur en faisant semblant devant le tribunal, longer les murs. Je vais lui donner une bonne raison d'avoir peur mais je vais prendre mon temps et l'atteindre quand elle s'y attendra le moins comme à toute cette bande d'enculés. Et ils vont avoir très mal quand ça arrivera ! Les détruire pour de vrai comme ils et elles l'ont fait avec moi en pire. Tout se paie un jour ou l'autre...là les comptes seront à zéro.
    Si vous croisez ces boudins millénaires, ces poufiasses de classe mondiale, y compris ce brigadier de mes deux qui se prend pour une femme, traitez les de filles de pute. Elle l'ont bien mérité.

    Il y a 13 jours, par Raoul
  13. Pour les siennes, il faudra lui demander si elle arrive à mettre des mots là dessus en toute honnêteté et en dehors d'un contexte pour lequel elle aurait quelque chose à gagner, excepter de l'argent ou simplement si elle en est capable. ça m'étonnerai beaucoup qu'elle y arrive à part sournoisement et bien surtout en face de moi et en dehors d'un tribunal et sans mandater d'autres personnes pour le faire à sa place. C'est une bonne à rien encore plus de ce point de vue là et tout le monde le sait parce qu'elle a voulu jouer à ce jeu pervers et insidieux.

    Il y a 13 jours, par Raoul
  14. Il faut absolument que vous vous fassiez assister. Ce n'est pas une névrose mais plutôt une obsession passionnelle. Vous lui avez fait peur et c'est normal que vous soyez pris tout cela en pleine tête. Est-ce que vous travaillez?

    Il y a 13 jours, par Hope
  15. Merci pour vos conseils. Oui c'est déjà fait ! Non c'est bel et bien une névrose mais il y a bien des choses qui auraient pu être éviter depuis le début mais ce qui n'a pas été mis en valeur depuis le début que vous ignorez délibérément ou non et qu'elle sait ainsi que d'autres ont bien arrangé tout le monde et sauf votre respect ce n'est pas votre vie à vous qu'on a foutu en l'air, vrai ou faux ? Il est plus facile de regarder ça comme vous sans avoir toute les données. Faîtes-vous des études en psychanalyse ? Etes vous réellement apte à pouvoir en juger objectivement de mon état créé par un traumatisme où l'émotionnel à pris le dessus pour des raisons très rationnelles ? Connaissez vous les méthodes dans ce genre de groupe et dans ce secteur d'activité ? Et enfin êtes-vous qualifiée pour savoir de quoi vous parlez...?

    Il y a 13 jours, par Raoul
  16. Elle n'a fait qu'envenimer, aggraver les choses depuis le début pour ce qu'elle sait et à dit dans mon dos sans jamais se montrer, vous ne savez rien ou ne savez pas lire ou ne voyez que votre vérité. Et non, je ne peux plus travailler de cette manière à cause de ce qui s'est passé là bas et donc je dois envisager le travail autrement sans laisser ce genre de personnes qui prennent leurs préférences personnelles prendre le pas sur des décisions professionnelles sans compter qu'il n'y a eu aucune prévention des rps alors qu'ils savaient bien les heures que je faisais et les approuvaient semaine après semaine. Ils connaissaient ce petit différent depuis le début, n'ont rien fait, ont laissé cette situation dégénérer exprès en ma faisant croire le contraire. Si vous voulez en parler vraiment, faites le pour de vrai en étant sûre d'en avoir toute les données et pas par message car contrairement à ce que vous pouvez croire, je n'aime pas la communication distante. Je mettais juste en évidence ce que la justice a écarté ou omis depuis le début et mettre les responsables en face des leurs, celles et ceux qui ne font pas leur travail et il y en a beaucoup. Je doute fortement qu'on en arrive là parce que vous avez un avis bien tranché déjà, je mens ou je dis la vérité ?

    Il y a 13 jours, par Raoul
  17. J'oubliais plusieurs qualificatifs pour décrire ces femmes qui sont censés être intelligentes que je cherche encore, d'ailleurs...! Psycho-rigide caractérielle, sac à foutre, résidu de capote trouée... incapable de voir au delà de leur propre existence sans vue d'ensemble et ce qu'elle défendent sans savoir le mal que ça leur fera quand elles auront le retour de ce qu'elles sèment au nom d'une égalité qui en creusent davantage encore plus, d'une liberté de parole libérée et sans fondement pour foutre la merde autour d'elles le plus souvent mais tant que ça leur profitent pour leur carrière (paradoxalement il y a de vrais cons violent et vraiment cons aussi parmi la gente masculine à laquelle je ne saurais jamais m'identifier, que je ne cautionne pas) et comme il est plus facile de parler sans savoir et croire(bêtement !?) les conneries qu'on leur fait gober, je pense notamment à Marlène Schiappa (la sapio sexuelle) celle qui défend l'égalité entre hommes et femmes, sois disant mais qui pourrit surtout la vie des hommes ou la vie de tout le monde en générale ce qui se rapproche bel et bien de la misandrie alors pour toute les féministes, réfléchissez un peu plus avant de parler sauf si vous avez des intérêts qui sont tout autres que la véritable égalité ( que j'ai toujours voulu si elles sont capables réellement de faire autant qu'on a bien envie d'en faire pour celles-ci pour en arriver à un résultat aussi calamiteux) dans tous les aspect de la vie, travail, au quotidien...C'est ce genre d'idée dangereuse dans les deux sens qui foutent la merde et l'encourager jusqu'à son extrême qui est un non sens et jusqu'au point de non retour, encourage cette notion stupide de "Girl power" comme celles à qui j'ai eu à faire pour un poste, leur petites ambitions ridicules, l'argent...pour se vanter ensuite qu'elles valent mieux que nous et qu'elles se débrouillent infiniment mieux. Trop facile et minable de la part d'une génération de femmes qui n'ont rien connu d'autre que ce qu'on leur a inculqué et se cacher derrière des faux-semblants en se faisant passer pour des pseudo-victimes quand au mieux elles n'ont rien connu. Je reste objectif sur ce sujet car je demande à d'autres femmes à différents âges et elles sont toutes unanimes. Ce n'est que de la merde et contraire à ce que nous les hommes défendons. "les pires du genre féminin" ou la culture de "connasses power". Heureusement que je généralise pas et ai encore mon discernement pour moi alors pour ce genre de femmes, essayez de réfléchir plus de 3 secondes avant de véhiculer ce genre d'idées néfastes parce que quand le jour viendra ou vous aurez envie de passer à autre chose et de vous poser avec quelqu'un, vers qui vous tournerez-vous ? (pour les hétéros seulement) et regardez au passage si vous êtes en couple celui qui partage votre vie en vous demandant ce qu'il en pense, si ça ne le dégoûte pas ce mode pensée improductif sans aucune mise en perspective et si un jour il ne tombera pas sur ce genre de femmes cupides, futiles, vaniteuses qui lui pourriront sa vie professionnelle, personnelle, sociale... et finira par devenir votre problème. C'est toujours mieux pour comprendre quand on le rapporte à soi. Les gens comprennent mieux, enfin, tant que ça ne leur arrivent pas.

    Il y a 13 jours, par Raoul
  18. Comme de reproduire ce que vous avez subit à cause de certains hommes est un cycle sans fin parce que ce vous ferez subir au suivant, il fera subir à une autre si il est vraiment con, ça existe encore malheureusement. Ce n'est pas vraiment démontrer votre intelligence émotionnelle, mesdames. Une réflexion comme une autre à développer et appliquer surtout !

    Il y a 13 jours, par Raoul
  19. Depuis le début de cette histoire qui a l'air sordide et malgré mes dires blessants, insultants... et tout le reste en bien que je pense d'elle qui ne rattrapera rien, il n'a jamais été question de moi ou d'améliorer ma vie ou ma propre condition qu'elle connait, à présent, je suis très empathique, hyper-sensible, c'est vrai mais pas sans coeur surtout quand je fais du mal et encore moins envers elle et ça n'a jamais été un but à atteindre, à aucun prix. Si elle le souhaite, elle auras les réponses qu'elles se posent et ne finir avec ça définitivement et vivre sa vie en toute liberté et l'esprit tranquille.

    Il y a 12 jours, par Raoul
  20. J'ai passé beaucoup trop de temps à la chercher, à l'attendre pour que ça se termine comme ça...je ne saurais la laisser dans cet état émotionnel parce que j'en suis en grande partie la cause et qu'elle soit enfin la meilleure version d'elle même comme ce qu'elle m'a inspiré. Accordons nous, au moins ça, la possibilité d'en finir, de s'en libérer. Si toi, tu le veux aussi ?

    Il y a 12 jours, par Raoul
  21. Je ne souhaite que son bonheur futur, le mien ne compte plus, je m'en fous depuis longtemps maintenant, et aimer quelqu'un c'est voir son bonheur à travers le sien et lui permettre de trouver son équilibre à elle, n'est-ce pas la moindre des choses à faire quand on aime vraiment ? Moi c'est cette idée là qui reste depuis bientôt trois ans et ça m'obsède pour son bien à elle, pas le mien ! Il n'en a jamais été question. je me fou des apparences, du reflet social ou autre... J'ai détruit cette voiture de merde qui n'a jamais rien signifié pour moi à part le sens qu'elle aurait donné à travers elle sinon à quoi bon travailler ? Pour accomplir, quoi ? La soif de pouvoir ? D'argent ? Toujours plus ? A quoi ça sert si ce n'est pour nourrir de plus grand projet et rien n'est plus beau, à mes yeux que le regard d'une femme et son amour, ça n'a pas de prix ce genre de chose et est inestimable, incommensurable...comme elle l'est pour moi ! Pourquoi mettre des barrières aussi inutiles que stupides ?

    Il y a 12 jours, par Raoul
  22. Sans ce sentiment, rien n'émerge, rien n'évolue vraiment !C'est de là, que naisse les plus grandes idées, la plus belle inspiration, le meilleur et l'essence même de ce que nous sommes et recherchons tous et toutes. J'ai compris que je ne peux plus vivre davantage sans ça pour devenir la meilleure version de moi-même à travers l'autre, son regard même si je l'ai critiqué à cause d'une situation qui m'a dépassé bien au delà de ce que j'aurais imaginer de pire. Ma seule et unique ambition a toujours été celle-ci, trouver mon âme soeur pour être fort ensemble et non l'inverse ! Je ne peux pas croire qu'on ai pu croire que c'était un but, pour moi, de lui faire du mal, alors que c'était tout le contraire...

    Il y a 12 jours, par Raoul
  23. Voilà pourquoi je met autant d'acharnement à me faire entendre pour qu'elle m'entende. Même si elle n'en a rien à faire ou qu'elle a quelqu'un dans sa vie. Elle est libre de ses choix, de ce qu'elle fait ou ce qu'elle veut ou ne veut pas. Je ne suis rien, ni personne pour dire ou déterminer ce qu'elle est ou ce qu'elle souhaite au plus profond d'elle même. Ce que je suis n'a aucune importance, elle n'en aura qu'à travers elle, c'est comme ça que je le ressens depuis un bon moment mais elle ne voit que le mauvais sans voir l'essentiel et ce qui importe vraiment malgré son âge ou le mien.

    Il y a 12 jours, par Raoul
  24. Je me demande souvent depuis ces événements si je suis encore capable ou digne de mériter une telle chose car c'est le genre de chose imperceptibles qui se méritent chaque jour comme-ci c'était le dernier, pourrais-je encore donner la mesure ? et saura-t-elle en comprendre toute la portée avec l'importance qu'elle suscite ? Et ses implications ? Sa résonance ou l'impacte réelle sur nos vies à tous les deux si toutefois elle ose y répondre et le considère à sa juste valeur et sans accorder l'opinion des autres en compte, nos âges respectifs...? Je n'ai aucune réponses tant je me sens démuni face à ce sentiment avec lequel j'ai voulu me réconcilier à cause d'elle mais sois disant, ça ne compte pas !?

    Il y a 12 jours, par Raoul
  25. Bonjour Raoul,
    Il va peut-être falloir arrêter d'inonder le site et reprendre une vie normale.
    Je supprimerai vos commentaires dorénavant, n'oubliez pas que vous êtes en public, tout le monde peut lire.
    Il y a d'autres poissons dans la mer.
    Bonne chance

    Il y a 12 jours, par Admin Publi-contact
  26. Bonjour,
    Pour reprendre une vie normale, faudrait-il encore que vous ou d'autre arrêtiez de vous croire au dessus de tout pour juger. J'aimerai bien la voir votre sois disant "vie normale" elle ne doit pas être plus reluisante que celle d'un autre. Et ce n'est pas parce qu'on m'a condamné par des abrutis ignorant que vous devez vous sentir obligé de faire pareil.
    Je le sais parfaitement que tout le monde peut lire mais pas plus que sur des réseaux sociaux où cet article a été partagé 139 fois par ces même personnes, vous ne m’apprenez rien ! Ne croyez pas que quelqu'un qui en parle comme je le fais, était coupable sinon pourquoi le dire haut et fort. Vous ne savez même pas ce que j'essaie de faire quand certains se contente d'en parler pour faire la conversation ou se rendre intéressant comme le faites aussi certainement. Rétablir les choses dans le bon ordre, voilà ce que je fais. Ce genre de chose ne vous a même pas traversé l'esprit, j'en suis sûr. Supprimez si vous le souhaitez, c'est tout ce que vous savez faire apparemment ! En dehors de me dispenser de votre philosophie et de vos phrases toute faite digne d'un enfant.
    Bonne chance à vous aussi...

    Il y a 11 jours, par Raoul


HTML autorisé: <b> <i> <a> :-) ;-) :-( :-| :-o :-S 8-) :-x :-/ :-p XD :D



Personnes > D > Duchet > Annick Duchet > Lettre 2 > écrire